La Ligue nationale (LN) – ou Swiss Football League – n'agira pas contre l'avis du Tribunal arbitral de l'ASF, qui a cassé la décision de refuser au FC Sion sa licence afin d'évoluer en 2003/2004 au sein de l'ex-LNB, désormais Challenge League, et non pas en 1re ligue (LT du 14 juillet). L'instance à trois juges représentant la Cour suprême du foot helvétique, la Ligue avait-elle le choix, sans encourir des poursuites civiles en dommages-intérêts de la part du club valaisan? Pas vraiment.

Toujours est-il qu'hier, la LN a pris officiellement acte du verdict arbitral, tout en renvoyant le dossier à l'autorité de recours en matière de licences – le tribunal n'ayant pas la compétence d'en délivrer une lui-même –, et en peaufinant une procédure en trois points.

La LN prie l'autorité de recours de statuer dans les meilleurs délais sur une «éventuelle attribution» de la licence B au FC Sion; le cas échéant, elle convoquera une assemblée des clubs afin qu'ils entérinent le passage de 16 à 17 équipes en Challenge League (un vote de simple principe); enfin, la LN va élaborer un calendrier tenant compte d'une «éventuelle participation» du FC Sion à la Challenge League 2003/2004… qui commence vendredi prochain.

Concrètement, cela signifie que la Ligue devra ajouter quatre journées supplémentaires à la compétition pour y intégrer le club de Tourbillon qui, compte tenu des délais très serrés, sera exempté des deux premières rondes, à rattraper plus tard. Quant à l'octroi (provisoire?) de l'indispensable licence, il se fera en deux temps. D'abord, on attend les considérants écrits du jugement prononcé par le Tribunal arbitral, lesquels considérants seront connus jeudi. A partir de là, l'autorité de recours réexaminera le dossier valaisan et donnera son feu vert, au plus tôt à la fin de cette semaine, plus vraisemblablement au début de la suivante. C'est-à-dire lorsque le Championnat de Challenge League sera déjà sur orbite!