Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’équipe du FC Zurich.
© EDDY RISCH

Football

Au FC Zurich, le déclic n’a pas eu lieu

L’équipe douze fois championne de Suisse a chassé son entraîneur Sami Hyypiä mais pas ses doutes. Elle s’est inclinée 3-0 à Saint-Gall

L’équipe féminine du FC Zurich a remporté, lundi à Bienne, la douzième Coupe de Suisse de son histoire, la quatrième en cinq ans, en battant Neunkirch 2-0. Elle devrait bientôt avoir une nouvelle raison de faire la fête: à quatre matches de la fin du championnat, elle est en tête du classement de Ligue nationale A avec sept points d’avance. Ce sera son cinquième titre consécutif. Oui, tout va bien pour les footballeuses zurichoises. Le contraste est saisissant avec la situation de leurs camarades de club masculins.

En Super League, le FC Zurich ne cesse de s’enfoncer dans la crise. Lundi après-midi, le FC Saint-Gall n’en a fait qu’une bouchée (3-0) pour assurer son maintien devant un public des grands jours (près de 18 000 spectateurs). C’est une cinquième défaite consécutive pour les Zurichois, avec pas moins de 17 buts encaissés pendant ce temps.

Tentative de réaction

Le président Ancillo Canepa a bien tenté de réagir jeudi dernier. Au lendemain de la correction reçue au Letzigrund face à Lugano (0-4), l’entraîneur finlandais Sami Hyypiä était remercié. Son successeur Uli Forte (ancien coach de Young Boys et Grasshopper entre autres) acceptait une mission «difficile mais pas impossible». Mais le déclic que tous les dirigeants attendent en changeant d’entraîneur ne s’est pas davantage produit que lorsqu’Hyypiä avait remplacé Urs Meier dès le mois d’août, après un début de championnat raté.

Dernier du classement à deux journées de la fin du championnat, le FC Zurich n’est pas encore relégué. Lugano ne compte qu’un point de plus. Vaduz, de son côté, n’est pas tiré d’affaire mais a fait un pas important vers le maintien en battant Grasshopper lundi (1-2) et en prenant cinq longueurs d’avance sur la barre. Zurich et Lugano passeront donc la fin de la saison à s’affronter, en direct lors de la finale de la Coupe de Suisse le 29 mai et à distance dans la course contre la relégation.

A la reprise l’été dernier, les Zurichois paraissaient un peu justes pour se mêler à la lutte pour le titre, mais personne ne les imaginait tomber si bas. Le poids de l’histoire: le club totalise douze titres de champion et reste le seul, FC Bâle mis à part, à avoir été sacré depuis que la Super League a remplacé la Ligue nationale A en 2003. Sa dernière relégation remonte à 1988. Il reste deux rencontres (Sion à Tourbillon puis Vaduz au Letzigrund) pour en éviter une nouvelle.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL