Président du FC Zurich depuis 2006, Ancillo Canepa possède une bonne mémoire. Sans un regard aux antisèches que constitueraient les trophées, fanions ou encore les pin’s entreposés dans son bureau personnel du centre-ville, l’homme récite les années des titres remportés, des coupes soulevées, des compétitions européennes fréquentées. Il se souvient aussi avec précision des matchs, des scores, des buteurs. Et il n’a pas oublié cette question d’un journaliste local, posée il y a quelques années: «Le FC Zurich est-il encore un club à la pointe?»