Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Viktorija Golubic et Timea Bacsinszky représenteront la Suisse lors des premiers simples.
© SALVATORE DI NOLFI / Keystone

Tennis

En Fed Cup, Viktorija Golubic préférée à Belinda Bencic

La Zurichoise accompagnera Timea Bacsinszky lors de la première journée de simple de la demi-finale, que la Suisse dispute à Minsk contre la Biélorussie

La température est, comme on pouvait s’y attendre, plutôt fraîche à Minsk en ce mois d’avril, mais c’est à une atmosphère très chaude que l’équipe suisse de Fed Cup emmenée par Timea Bacsinszky sera confrontée demain en demi-finale de l’épreuve face à la Biélorussie. Les 8800 places de la Chizhovka Arena ont été vendues et la petite centaine de spectateurs helvétiques qui a fait le déplacement n’aura pas la tâche facile pour se faire entendre au sein d’un public qui a grandement contribué à la surprenante victoire de ses joueuses en quart de finale en février contre la Hollande.

Problème de poignet pour Belinda Bencic

Comme à Genève lors de la rencontre précédente face à la France, le capitaine helvétique Heinz Günthardt devait choisir entre Viktorija Golubic et Belinda Bencic comme seconde joueuse de simple derrière Timea Bacsinszky. Il a opté pour la première nommée, et on peut penser que les problèmes de poignet connus ces derniers temps par la Saint-Galloise ont joué un rôle dans ce choix. Timea Bacsinszky a eu récemment des soucis de même type, mais cela n’empêche pas la formation suisse d’envisager cette deuxième demi-finale de Fed Cup avec une certaine décontraction. Même si elle n’a pas été désignée pour évoluer sur le court lors de la première journée de compétition, Belinda Bencic est ainsi apparue très détendue lors de la conférence de presse qui a suivi le tirage au sort organisé dans le cadre imposant de l’Hôtel de Ville de Minsk.

Optimisme raisonnable

«Le tirage au sort n’est pas très important», a déclaré d’emblée Heinz Günthardt et on ne saurait lui donner tort. En fait, cette cérémonie sert surtout à définir l’ordre des parties du samedi. En l’occurrence, c’est Viktorija Golubic (WTA 54) qui ouvrira les feux face à Aliaksandra Sasnovich (WTA 96), et ces deux joueuses céderont ensuite leur place à Timea Bacsinszky (WTA 22) et Aryna Sabalenka (WTA 125). Sur le papier, les Suissesses sont favorites face à une Biélorussie privée de son meilleur élément Victoria Azarenka, mais cela ne signifie de loin pas qu’elles vont au-devant d’une rencontre aisée. «Ce sera très serré», annonce le capitaine suisse. Là encore, il pourrait bien avoir raison. Viktorija Golubic a perdu contre Aliaksandra Sasnovich la semaine dernière au Ladies Open de Bienne et Timea Bacsinszky, de retour de blessure, n’a pas obtenu de grands résultats récemment.

Personne dans l’équipe ne dispute une saison fabuleuse, mais la Fed Cup nous soude et peut nous transcender

Il y a cependant de quoi se montrer optimiste du côté helvétique, comme le souligne la Vaudoise: «Personne dans l’équipe ne dispute une saison fabuleuse, mais la Fed Cup nous soude et peut nous transcender.» Elle compte aussi sur la pression qui pèse sur les Biélorusses. «C’est la première fois qu’elles sont en demi-finale et il est possible que cela les crispe.» Elle parle en connaissance de cause: l’année dernière, c’est elle qui n’avait pas réussi à répondre à l’attente du public de Lucerne lors de la défaite face à la Tchéquie qui avait privé la Suisse d’une deuxième finale de Fed Cup après celle de 1998. Une expérience sur laquelle toute l’équipe peut aujourd’hui s’appuyer.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL