Roger Federer, Novak Djokovic et Andy Murray, n°2, n°3 et n°4 mondiaux, se sont logiquement mais plus ou moins difficilement qualifiés pour les quarts de finale du tournoi sur dur d’Indian Wells. C’est Murray qui a eu le moins de mal, profitant de l’abandon à 6-2, 3-0 de l’Espagnol Tommy Robredo (n°15) pour un problème au poignet droit.

Roger Federer a dû avoir recours à trois sets et à près de deux heures de jeu pour écarter le Chilien Fernando Gonzalez, tête de série n°17 (6-3, 5-7, 6-2). Et Djokovic a été soumis à la torture par le Vaudois Stanislas Wawrinka, qui ne s’est incliné qu’en deux jeux décisifs 7-6 (9/7), 7-6 (8/6).

Mercredi soir, le n°1 mondial Rafael Nadal clôturait la session de nuit au «Tennis garden» pour compléter la présence du carré d’as en quart de finale, où Djokovic rencontrera l’Américain Andy Roddick et Murray Ivan Ljubicic. Le Croate a en effet fêté ses 30 ans avec un jour d’avance mercredi en arrachant sa qualification héroïquement face au Russe Igor Andreev après 3 h et 08 min de combat et cinq balles de match contre lui dans le 12e jeu de la 3e manche, qui a duré 16 points, une éternité sur une surface rapide.

«Un match difficile contre Verdasco»

Roger Federer, qui a un autre Fernando pour adversaire ce jeudi soir en quart – cette fois l’Espagnol Verdasco (n°10) –, n’était pas mécontent d’avoir été poussé en trois sets: «Lors de mon précédent match, contre Karlovic (spécialiste du service, ndlr), il n’y avait pas trop de rythme alors ce n’est pas une mauvaise chose d’avoir eu à jouer trois manches contre Fernando (Gonzalez). J’aime bien jouer contre lui, c’est à la fois tactique et brutal, c’est intéressant.»

Federer et Murray se rapprochent maintenant de retrouvailles savoureuses, qui constitueront un sérieux test pour le Bâlois, défait trois fois de suite par l’Ecossais (Madrid, Masters, Doha) depuis sa victoire en trois sets en finale de l’US Open en septembre. Murray mène 5-2 dans leurs confrontations.

«Je crois que Federer ne va pas avoir un match facile contre Verdasco, il joue vraiment bien en ce moment», a estimé Murray en toute connaissance de cause, battu par l’Espagnol en 8e de finale de l’Open d’Australie en janvier.

Les retrouvailles de Djokovic et Roddick seront une belle occasion de revanche pour le Serbe, qui avait dû abandonner dans le 4e set de leur quart de finale à Melbourne. «Je ne vais sûrement me désigner favori contre Roddick dans un tournoi disputé aux Etats-Unis, qui plus est sur dur», a souligné le Serbe.

Le tournoi d’Indian Wells est le premier Tournoi ATP 1000 (ex Masters Series) de la saison, soit le plus relevé depuis l’Open d’Australie.