Avec des breaks tombés tôt dans chaque manche (à chaque fois à 1-1), le suspense n’a pas été de mise sur le court central. Privé de dramaturgie, les spectateurs en ont toutefois eu pour leur argent grâce à la maestria de Federer.

Le Bâlois a fait étalage de ses plus beaux coups, jouant au chat et à la souris avec un Garcia-Lopez réduit au rôle de souffre-douleur. L’Espagnol tient pourtant la forme, lui qui a enlevé le premier titre de sa carrière à Kitzbühel il y a un mois et qui a réussi une bonne saison sur gazon avec une demi-finale à Eastbourne et un 8e de finale au Queen’s.

Federer s’est aussi montré intouchable sur son service, avec notamment 94% de points gagnés après son premier engagement (100% pour le seul deuxième set!). Quant aux deux balles de break qu’il a dû écarter (au deuxième jeu de la seconde manche), il y est parvenu grâce à un ace et à un service gagnant.

Au 3e tour, le quintuple vainqueur de Wimbledon affrontera Philipp Kohlschreiber (no 27) ou Ivo Minar (ATP 78). Federer n’a jamais perdu contre ses deux hommes, menant 3-0 face à l’Allemand et 4-0 contre le Tchèque.