Le spécialiste de fond finlandais Janne Immonen (32 ans) a été contrôlé positif lors des championnats du monde de Lahti, qui se sont terminés dimanche. Il a été suspendu pour deux ans. Les examens effectués sur Immonen, membre de l'équipe victorieuse du relais 4x10 km jeudi dernier, ont décelé le produit prohibé hydroxyethyl starch (HES), qui augmente le volume du plasma. Conséquence: l'équipe finlandaise perd sa première place au profit de la Norvège qui avait terminé deuxième. C'est le second membre de l'équipe finlandaise à avoir été contrôlé positif lors de ces Mondiaux.

Jari Isometsae, avait été contrôlé positif à l'issue de l'épreuve de fond 15 km classique, le 15 février, jour de l'ouverture des Mondiaux de Lahti, puis à l'issue de la poursuite le samedi suivant et disqualifié. Les analyses avaient décelé le même produit trouvé dans les urines de Immonen.

La Fédération finlandaise a également annoncé le renvoi de trois entraîneurs Antti Leppaevuori, Kari-Pekka Kyroe et Jarmo Riski. Les docteurs Pirkka Maekelae et Juha-Pekka Turpeinen avaient démissionné samedi soir, se sentant mis en cause dans le cadre de l'affaire Isometsae. Lundi le quotidien finlandais Helsingin Sanomat a révélé qu'un sac supposé appartenir à la Fédération finlandaise et contenant des produits dopants avait été retrouvé à Helsinki et envoyé à la police la semaine dernière. Parmi ces médicaments, figurait le produit prohibé hydroxyethyl starch (HES).

LT