Disparition

Le football allemand perd son Père la Victoire, Udo Lattek

Udo Lattek est mort à 80 ans

Le football allemand perd son Père la Victoire

Disparition Udo Lattek est mort à 80 ans

Entraîneur phare du football allemand des années 70, Udo Lattek est décédé mercredi à l’âge de 80 ans. Atteint de la maladie de Parkinson, il résidait dans un home médicalisé à Cologne.

Udo Lattek entraîna les plus grands clubs (Bayern Munich, Barcelone, Dortmund, Mönchengladbach), gagna les plus beaux titres (trois Coupes d’Europe avec trois clubs différents, un exploit unique) et eut sous ses ordres les plus grands joueurs (Simonsen, Rummenigge, Matthaus).

En 1974, il mena le Bayern à la première victoire d’un club allemand en Ligue des champions. Il perdit ensuite deux finales, en 1977 avec Gladbach (face à Liverpool) et en 1987 avec le Bayern (contre Porto). Si Franz Beckenbauer lança sa carrière en le faisant nommer au Bayern en 1970, Diego Maradona la plomba en le faisant virer du Barça en 1982.

Entraîneur le plus titré d’Allemagne (huit fois champion), Udo Lattek a inspiré toute une génération d’entraîneurs: Jupp Heynckes, Uli Stielike, Berti Vogts. «C’est l’un des entraîneurs les plus avant-gardistes qu’il y ait eu, il a changé le football comme personne», estime le sélectionneur allemand Joachim Löw. Il est impossible de ne pas être impressionné par sa carrière.»

Publicité