A la mi-novembre 2005, Gökhan Savci recherche une place d’apprentissage et à vrai dire, il croit bien avoir trouvé. Une entreprise lui a fait savoir qu’il y a «95% de chances» qu’il soit engagé.