Les visages des stars du football modélisés à la perfection en virtuel sont un argument de vente majeur pour les deux grands éditeurs de jeux vidéo, Electronic Arts (FIFA) et Konami (PES), dans un monde bien réel. Fidèle à ses habitudes et à son style, Zlatan Ibrahimovic a mis les pieds dans le plat en novembre dernier: «Quelqu’un fait des bénéfices sur mon nom et mon visage sans aucun accord depuis toutes ces années. Il est temps d’enquêter.»