Avant de battre la Suisse aux tirs au but (6-5) dimanche à Guimarães, l’Angleterre l’a dominée à son propre jeu: celui de la possession (57%) et de la circulation de la balle. Ce ne fut pas un match inoubliable et tout n’était pas abouti dans la prestation des Britanniques. Mais leurs intentions étaient claires, comme les schémas qu’ils cherchaient à appliquer.

La Nati a accaparé le ballon contre la plupart de ses adversaires récents, y compris la Belgique ou le Portugal dans cette Ligue des nations, mais elle a ce jour-là trouvé à qui parler. «Aujourd’hui, la maîtrise du cuir fait partie des grandes forces de l’Angleterre», validait le sélectionneur Vladimir Petkovic après la rencontre.