Football

Les formules passent, les clubs restent

Une réunion informelle s’est tenue mardi à Nyon, au siège de l’UEFA, avec les représentants des plus grands clubs européens. En jeu: l’avenir de la Ligue des champions et la menace d’une Coupe du monde des clubs

Les tirages au sort des compétitions européennes, au siège de l’UEFA à Nyon, sont toujours des moments privilégiés pour observer les coulisses du monde du football, et notamment les différentes strates qui composent l’Europe des clubs. Il y a les habitués et les parvenus, ceux qui prennent toute la place et ceux qui ne savent pas où se mettre sans déranger, ceux qui viennent à cinq, avec leur propre équipe de télévision, qui connaissent tout le monde, et celui qui est venu seul, a peiné à rassembler un pantalon, une veste et une paire de souliers noirs pour improviser un costume.

Des matchs disputés le week-end et non plus en semaine

La grande famille du football, direz-vous, émerveillé par tant de diversité. Mais ce mardi, seuls les premiers sont revenus au bord du Léman, pour «une réunion informelle» et un avenir plus lointain qu’un quart de finale: l’avenir de la Ligue des champions. Peut-être aiguillonnée par Gianni Infantino, le président de la FIFA, qui a la semaine dernière à Miami fait avancer son projet de Coupe du monde des clubs à 24 équipes, l’Association des clubs européens (ECA) a obtenu de l’UEFA une discussion qui n’était pas prévue à l’agenda.