«Ils est devenu clair que les écuries ne peuvent continuer à faire des compromis sur les valeurs fondamentales du sport. Elles ont refusé de modifier les conditions de leurs inscriptions pour le Championnat 2010», a fait savoir la Fota par le biais d’un communiqué obtenu jeudi soir par l’AFP. «Les équipes n’ont pas d’autre alternative que de commencer à préparer un nouveau Championnat qui reflètera les valeurs de ses participants et de ses partenaires», poursuit ce texte.

«Cette nouvelle série aura un système de gouvernance transparent, un seul type de règles, elle encouragera les nouveaux entrants et écoutera davantage les souhaits des fans, ce qui inclut des prix plus bas pour les spectateurs partout dans le monde, pour les partenaires et les actionnaires importants», ajoute encore la Fota.

«Les principaux pilotes, stars, marques, sponsors, promoteurs et les compagnies historiquement associées avec le plus haut niveau de sport automobile feront également partie de cette nouvelle série», affirme l’association des écuries.

Les écuries composant la Fota - McLaren-Mercedes, BMW Sauber, Renault, Toyota, Brawn GP, Ferrari, Red Bull et Toro Rosso - se sont inscrites fin mai pour participer au prochain Championnat aux conditions que ce litige soit résolu avec la FIA et que la question des droits commerciaux soit réglée avec la FOM (Formula one management) de Bernie Ecclestone, qui les gère.

Le 12 juin, jour de l’annonce par la FIA de la composition du plateau pour 2010, la FIA avait pourtant dissocié Ferrari, Red Bull et Toro Rosso, inscrites inconditionnellement selon elle, des cinq autres équipes, qui avaient jusqu’à vendredi pour retirer leurs conditions.

La Fota avait réagi sans délai. «Ferrari, Red Bull et Toro Rosso ont été classées +sans condition+ contre leur gré», avait pesté l’association dans une lettre à la FIA.

Williams, Force India et trois nouvelles écuries (USF1, Campos et Manor) ont en revanche accepté ces règles sans condition.

Les négociations durent depuis des semaines. Le président de la FIA, Max Mosley aurait, en dernier lieu, donné son accord pour faire passer ce plafond à 100 millions d’euros pour 2010 et 45 pour 2011, selon la presse automobile. Il a également assuré les écuries que des discussions avec la FOM débuteront une fois qu’elles seront inscrites.