cyclisme

Pour les Français, personne n’a gagné le Tour entre 1999 et 2005

L’annulation de tous les résultats de l’Américain Lance Armstrong ne doit pas entraîner le surclassement des autres coureurs et le palmarès doit rester vide, selon la Fédération française de cyclisme

La Fédération française de cyclisme (FFC) a souhaité jeudi que «les places laissées vacantes consécutivement au déclassement de Lance Armstrong, ne soient pas réattribuées, laissant ainsi vierge le palmarès du Tour de France pendant 7 ans», entre 1999 et 2005.

Selon la FFC, une telle mesure éviterait «ainsi toute polémique quant à la crédibilité d’éventuels vainqueurs».

Certains coureurs qui avaient terminé à la deuxième place lors des sept Tours de France remportés par Lance Armstrong, entre 1999 et 2005, sont eux aussi impliqués dans des affaires de dopage.

«Cette période est définitivement à ranger au registre des années sombres de notre sport», a souligné la Fédération dans un communiqué.

Le 24 août, l’agence antidopage américaine (USADA) a radié à vie Lance Armstrong, 40 ans, mais aussi annulé l’ensemble de ses résultats depuis 1998, y compris ses sept victoires dans le Tour de France, après que le coureur eut renoncé à contester les accusations de dopage portées contre lui, tout en continuant à clamer son innocence.

L’Américain, champion du monde en 1993, a remporté sept Tours de France consécutivement de 1999 à 2005, un record.

La FFC, qui estime que «le refus de Lance Armstrong de contester l’accusation de l’USADA sonne comme une reconnaissance de sa culpabilité», souhaite également le «remboursement de ses prix obtenus lors des Tours de France et autres compétitions pour un montant évalué à près de 2,950 millions d’euros».

Publicité