Après la montée de fièvre et les tremblements, le coup d'arrêt: la NBA a annoncé la suspension de sa saison après qu'un joueur du club Utah Jazz a été testé positif au coronavirus, dont la propagation met sous cloche le sport en Amérique du Nord.

Le dernier épisode d'un mercredi fou - où se sont succédé des annonces d'évènements sportifs joués à huis clos, reportés ou bien annulés - s'est produit en soirée lorsque la NBA a décidé de mettre sur pause son championnat de basket.

Lire aussi: Covid-19: Trump barricade les États-Unis face aux Européens pendant 30 jours

Un choc pour des millions de fans de la balle orange à travers le monde. Un nouveau coup dur pour la NBA, qui a dû cette saison gérer un incident diplomatique avec la Chine et a déploré les disparitions de deux figures majeures, la légende Kobe Bryant et son ancien patron David Stern.

Un joueur contaminé

C'est un évènement inattendu, malgré le contexte, qui a poussé l'instance à précipiter les choses : la constatation dans la journée d'un cas de nouveau coronavirus chez un joueur de Utah, qui a dans un premier temps entraîné le report du match du Jazz à Oklahoma City.

«La NBA suspend le reste des matches prévus au calendrier jusqu'à nouvel ordre», a-t-elle indiqué. Sa saison régulière devait se poursuivre jusqu'au 15 avril, avant des play-offs menant aux finales prévues début juin. Si la Ligue a précisé, pour rassurer les spectateurs présents dans la Chesapeake Energy Arena, que «le joueur concerné n'était pas dans la salle», elle n'a pas souhaité préciser son identité.

Lire également: La recherche en ordre de marche contre le coronavirus

Pas plus que la franchise du Jazz, qui a communiqué une heure après sur son compte Twitter.
«Ce (mercredi) matin, un joueur du Jazz a été testé négatif pour la grippe saisonnière, une angine et une infection des voies respiratoires», a indiqué le club. «Ses symptômes ont diminué au cours de la journée, cependant, par mesure de précaution, la décision a été prise de le tester pour le Covid-19. Un résultat positif préliminaire est tombé avant le coup d'envoi du match à Oklahoma City», a-t-il ajouté.

«Irréel»

Selon la chaîne ESPN et le site internet The AthletiC, le joueur en question est le français Rudy Gobert, qui avait déclaré forfait pour le match, au même titre que l'ailier congolais Emmanuel Mudiay, pour «maladie». «Je viens de parler au téléphone avec Rudy. Il va bien. Que personne ne panique», a tweeté dans la soirée son coéquipier en équipe de France, Evan Fournier.

Pendant ce temps, quatre matches sur les six au programme se sont déroulés, sauf Sacramento-La Nouvelle Orleans, car un des arbitres officiait lundi lors du précédent match du Jazz, et l'onde de choc était grande dans le microcosme de la NBA. «Je me suis dit, c'est fou, cela ne peut pas être vrai. C'est comme sortir d'un film. Irréel», a réagi Mark Cuban, le patron des Dallas Mavericks.

Notre dossier sur la pandémie: La menace du Covid-19

«C'est sans précédent», a réagi l'entraîneur de Detroit, Dwayne Casey. Son homologue de Miami, Erik Spoelstra, s'est dit «stupéfait», concédant que «c'est une période très sérieuse en ce moment. Je pense que la ligue a agi de manière appropriée».

Mercredi matin, la première annonce de taille était venue de San Francisco, où Golden State avait annoncé que la rencontre prévue jeudi contre Brooklyn se déroulerait à huis clos. Cette décision avait été prise après que le Département de la santé publique de San Francisco a interdit les événements rassemblant plus de 1 000 personnes.

«March Madness» à huis clos

D'autres clubs et instances sportives ont suivi le mouvement dans la journée. Au Canada, c'est même le gouvernement du Québec qui a annoncé l'annulation des Championnats du monde de patinage artistique, prévus du 16 au 22 mars à Montréal.

L'organe central du sport universitaire américain, la NCAA, a décidé que les matches de basket de la «March Madness», un des évènements les plus suivis aux Etats-Unis après le Superbowl (15 mars - 6 avril), se joueront à huis clos «avec du personnel essentiel à leur tenue et une présence limitée des familles».

Toujours à San Francisco, l'équipe de baseball des Giants a annoncé qu'un match de présaison prévu contre les Oakland Athletics le 24 mars se jouera à une date ultérieure. Egalement en Californie, le match de championnat MLS de foot entre les San Jose Earthquakes et Sporting Kansas City, prévu le 21 mars, a été reporté.

Bientôt la NHL ?

Dans l'Etat de Washington, les Seattle Sounders, champions en titre de MLS, ont fait une annonce similaire concernant la réception du FC Dallas, initialement prévue à la même date. Et l'équipe de baseball de la ville, les Mariners, a dit chercher à reprogrammer les matches à domicile du début de saison 2020, prévus fin mars.

Dans le sillage de la NBA, la Ligue professionnelle de hockey sur glace (NHL), dont certaines franchises persistaient ces dernières heures à maintenir des matches avec public, a indiqué mercredi soir qu'elle ferait une annonce jeudi.

D'autres évènements et compétitions sont menacés sur le sol américain, tel le tournoi de tennis Masters 1000 de Miami (23 mars-5 avril). L'annulation d'Indian Wells, considéré comme le 5e Grand Chelem de tennis, n'a finalement été que le premier grand évènement sportif à être victime du coronavirus.