Révélé à Lyon où il a évolué entre 1997 et 2000, Frédéric Kanouté a porté le maillot de l'équipe de France. Mais c'était avec les «espoirs», et non avec la sélection «A». Ce détail permet aujourd'hui à celui dont les parents sont Maliens de changer de maillot et de participer à sa première grande compétition internationale, selon ce qu'autorisent les nouvelles règles édictées par la Fédération internationale au sujet des binationaux. S'il est aussi prolixe avec ses nouveaux compatriotes qu'avec son club anglais de Tottenham (12 buts pour 14 titularisations), il pourrait permettre aux surprenants demi-finalistes de l'édition 2002 d'améliorer cette performance.