Ce soir commence le barrage contre la relégation entre Fribourg Gottéron et Lausanne, au meilleur des sept matches. Coïncidence troublante: aujourd'hui commence également un débat de fond, jusqu'ici confiné aux coulisses, sur la pertinence d'une Ligue nationale A (LNA) à quatorze équipes – contre douze actuellement – dès la saison prochaine. Le projet sera soumis

au vote le 30 avril prochain. S'il est accepté (majorité des trois quarts), le barrage entre Fribourg et Lausanne n'aura servi à rien; sinon, certes, à engranger des recettes juteuses.

La création d'une LNA étanche, sans relégation sportive, accessible sur la base de critères économico-structurels, est un vieux fantasme du hockey suisse, ravivé au gré d'intérêts spécifiques. Dans le cas présent, Lausanne et Gottéron sont les plus farouches tenants d'une réforme. Il n'est pas certain que leurs alliés soient aussi nombreux que certains l'affirment avec aplomb, notamment Roland von Mentlen, directeur du club fribourgeois et membre du groupe de travail.