Outre Suisse – Grèce, quatorze autres matches internationaux amicaux se disputeront sur les terrains européens ce mercredi. Quatre adversaires de la Suisse pour les éliminatoires du Mondial 2002 seront en lice, à savoir la Russie, la Yougoslavie, la Slovénie et les Iles Féroé. La plus belle affiche de la soirée opposera à Hanovre l'Allemagne à l'Espagne.

Les Yougoslaves sont à la recherche d'une nouvelle ossature en équipe nationale. Ils sont désormais entraînés par l'ancien coach du Servette, Ilja Petkovic, qui n'a retenu que cinq joueurs titulaires lors de l'Euro 2000 pour son déplacement en Irlande du Nord. Dejan Stankovic (Lazio), Savo Milosevic (Parme), Predrag Mijatovic (Fiorentina), Darko Kovacevic et Mateja Kezman (Eindhoven) doivent servir de guides aux plus jeunes sélectionnés.

Pour les trois autres futurs adversaires de la Suisse, la tâche s'annonce plus difficile. La Russie reçoit l'imprévisible équipe d'Israël, la Slovénie effectue un déplacement périlleux en République tchèque et les Iles Féroé reçoivent le Danemark, toujours redoutable.

La France, qui vient de remporter le championnat d'Europe des nations, va étrenner son nouveau titre et son statut de championne du monde contre une sélection mondiale à Marseille. Le sélectionneur national Roger Lemerre a appelé, pour ce match organisé par la Fédération internationale (FIFA) au profit d'une œuvre caritative, les 22 joueurs titrés à Rotterdam le 2 juillet dernier après la victoire sur l'Italie (2-1, but en or). Pour le libero Laurent Blanc, c'est une sorte de jubilé puisqu'il a annoncé sa retraite internationale, même s'il ne jouera son dernier match en sélection que le 2 septembre contre l'Angleterre. Didier Deschamps, le capitaine, pourrait en faire de même.

L'Allemagne, pas encore remise de son grand échec à l'Euro 2000, rencontre, elle, l'Espagne, quart de finaliste du rendez-vous européen. Il s'agit pour les Allemands de reconstruire totalement une équipe capable ensuite de bien figurer dans les éliminatoires du Mondial.

La Belgique, autre équipe qui souhaite repartir sur de bonnes bases après sa piteuse élimination de l'épreuve européenne qu'elle organisait pourtant, est en déplacement à Sofia contre la Bulgarie. Deux mois après son élimination sans gloire, elle veut retrouver la confiance.

LT/Agences