Dans la tribune principale du stade de Tourbillon, comme dans l’organigramme du FC Sion, il se situe juste à côté du président Christian Constantin. Gelson Fernandes a retrouvé, cet été, le club de ses débuts. Sa hargne, son envie, sa ténacité et sa pugnacité, il ne les déploie toutefois plus sur le terrain, mais au sein de l’administration du club valaisan. L’ancien international, qui a pris sa retraite à l’été 2020, est désormais un dirigeant. Il a enfilé le costume de vice-président du FC Sion, un poste spécialement créé pour lui.