Un tournoi disputé (l'Open d'Australie en janvier), six matchs joués, cinq victoires, dont deux miraculeuses, et une défaite en demi-finale contre Novak Djokovic. Ajoutez un record du monde (51 954 spectateurs pour le voir le 7 février lors d'une exhibition au Cap contre Rafael Nadal) et deux opérations au genou droit et vous aurez fait le tour de l'année 2020 de Roger Federer. Mercredi, le Bâlois a annoncé sur Twitter ranger sa raquette jusqu'à la fin de la saison.

L'année 2020 est particulière pour tout le monde. Elle l'est encore davantage pour Roger Federer, en délicatesse avec un corps usé par 23 saisons professionnelles au plus haut niveau. Lui qui, en 2012, nous confiait sa fierté de n'avoir jamais été opéré ni contraint à des infiltrations, s'est depuis résolu à n'être qu'un sportif comme les autres: injection de cortisone pour disputer la finale de la Coupe Davis à Lille en 2014, arthroscopie au genou gauche en février 2016, arthroscopies au genou droit en février et mai 2020.

«Je prévois de prendre le temps nécessaire»

L'annonce mercredi de cette troisième opération a surpris tous les observateurs. «Il y a quelques semaines, ayant connu du retard au cours de ma rééducation initiale, j’ai dû subir une nouvelle petite arthroscopie à mon genou droit, écrit le Bâlois. Comme je l’avais fait avant la saison 2017, je prévois de prendre le temps nécessaire pour être 100% prêt à jouer à mon meilleur niveau. (...) J’ai hâte de revoir tout le monde au début de la saison 2021.»

Deux questions se posent: que va-t-il manquer? et dans quel état reviendra-t-il? Après son opération le 19 février, Federer avait annoncé faire l'impasse sur la tournée américaine et la saison de terre battue. Il espérait reprendre sur gazon juste avant Wimbledon. Depuis, la saison a été suspendue le 8 mars et n'a toujours pas repris. Roland-Garros a été reporté en septembre, l'épreuve olympique à 2021. Son tournoi préféré, Wimbledon, a été annulé, tout comme la quatrième édition de sa Laver Cup. Les organisateurs de l'US Open font le forcing pour maintenir leur épreuve mais Rafael Nadal et Novak Djokovic ne sont pas chauds pour y participer.

Jamais opéré avant 2016

Roger Federer entrevoit de reprendre en janvier à l'Open d'Australie. Comme en 2017 où, après une opération et six mois de pause, il avait réussi un extraordinaire retour en battant Nadal dans une finale légendaire. Pourra-t-il le refaire avec quatre ans de plus? 

Lire aussi: Federer, un jeune qui monte, selon «Forbes»