L'an dernier, l'Open de Gstaad a enregistré un nouveau record d'affluence, avec plus de 46 000 spectateurs, dont un bon quart de Suisses romands. Cette année, il est probable que le public se rendra à nouveau en nombre dans la station bernoise. L'engouement suscité par les récentes rencontres de Coupe Davis laisse à penser que les passionnés de tennis voudront voir à l'œuvre quelques-uns des champions qui se sont distingués.

Dans cette catégorie de joueurs, Gustavo Kuerten mérite une mention particulière. Le Brésilien vient d'éliminer pratiquement à lui seul une formation espagnole constituée de Carlos Moya et d'Alex Corretja, finalistes à Roland-Garros ainsi qu'au Masters la saison dernière. Kuerten semble avoir retrouvé la forme qui lui avait permis de s'imposer à Roland-Garros il y a deux ans. Détenteur du trophée à Gstaad, Corretja paraît en revanche encore loin du niveau qui était le sien en 1998, mais il n'est pas interdit de penser que le début de la saison sur terre battue va lui redonner confiance.

L'année passée, Corretja avait pris la mesure de Boris Becker en finale à Gstaad, et l'Allemand, lui aussi en évidence le week-end dernier en Coupe Davis lors d'une victoire inutile en double acquise sur le score de 10-8 au cinquième set contre la Russie, a exprimé le désir de revenir dans l'Oberland bernois pour y disputer l'un des tout derniers tournois de sa carrière. Il sera accompagné notamment de son jeune compatriote Tommy Haas, l'un des grands espoirs du tennis mondial, au même titre que l'homme qui a remporté le point décisif contre les Allemands, Marat Safin. Haas et Safin effectueront cette année leur première apparition à Gstaad.

La présence des deux héros de Neuchâtel, Marc Rosset et Roger Federer, constituera également une attraction de l'épreuve. L'engagement de Rosset est officiel, et Federer – qui n'a pas pour l'instant un classement suffisant pour être admis directement dans le tableau – devrait bénéficier d'une invitation de Jacques Hermenjat, le directeur du tournoi. Ce dernier annoncera ces prochains jours la venue d'autres joueurs renommés, «des Français et des Espagnols», a-t-il promis.

Enfin, comme l'an dernier, le Rado Swiss Open sera doté de 560 000 dollars.