Histoire

La «Guerre du football» a-t-elle eu lieu?

Le Honduras et le Salvador s'affrontent ce mardi en Gold Cup, cinquante ans presque jour pour jour après une série de matchs houleux, prétexte à la «Guerre des Cent heures» et à un célèbre récit de Ryszard Kapuczinski

C'est un hasard dont l'Histoire a le secret. Mardi 25 juin (le 26 à 4h30 en Suisse), le Honduras et le Salvador s'affrontent en phase de poule de la Gold Cup, la compétition de la zone CONCACAF (Amérique du nord, centrale et Caraïbes). La Selecta salvadorienne vise une qualification en quart de finale alors que les Catrachos du Honduras sont déjà éliminés depuis leur défaite surprise devant le minuscule Curaçao. Un match parmi d'autres, perdu dans le Banc of California Stadium de Los Angeles et la touffeur d'un début d'été surchargé (Copa América, Coupe d'Afrique, Coupe du monde féminine).

Ce Clásico du football centraméricain, 79e du nom, serait anodin si ce n'était sa date. Il y a très exactement cinquante ans, Honduras et Salvador déclenchèrent ce que le journaliste polonais Ryszard Kapuscinski surnomma «La Guerre du football». Les belligérants et les historiens lui préfèrent l'appellation de «Guerre de Cent heures», du 14 au 18 juillet 1969. Une guerre reste une guerre: celle-ci a fait près de 6000 morts, détruit des villages, jeté des milliers de réfugiés sur les routes.