Les Suisses ont décroché deux médailles d’or et une de bronze lors du contre-la-montre de handbike aux Jeux paralympiques. Le vétéran Heinz Frei (54 ans) a défendu victorieusement le titre qu’il avait acquis en 2008 à Pékin dans la catégorie H2, alors que Sandra Graf (43 ans) s’est imposée en H3. La Fribourgeoise Ursula Schwaller a pour sa part pris la 3e place dans la catégorie H1/H2.

Heinz Frei a obtenu la 15e médaille d’or de sa longue carrière en handisport. «C’est une immense surprise que d’avoir pu battre des athlètes plus jeunes encore une fois comme il y a quatre ans à Pékin», a-t-il expliqué. L’athlète a modifié son approche pour les grands événements en renonçant à un camp d’entraînement en altitude. Il a déniché près de chez lui un tracé similaire à celui, très valloné, de Brands Hatch. «Je me suis entraîné là jusqu’au départ pour Londres. Mais je ne pensais vraiment pas pouvoir gagner l’or», a-t-il expliqué.

Sandra Graf a gagné une deuxième médaille après celle de bronze conquise en 2008 sur le marathon. L’Appenzelloise a bien surmonté sa déception d’avoir manqué une place en finale du 5000 m en athlétisme. «Au début, je ne me sentais pas bien, j’ai eu de la peine à trouver le rythme. J’ai lutté durant toute la course et cela a payé», a déclaré l’athlète helvétique.

Championne du monde en titre, Ursula Schwaller a été gênée par une douleur au pouce droit qui l’a empêchée de changer ses vitesses. Dans ces circonstances, une médaille de bronze était la meilleure place à laquelle elle pouvait prétendre.