Pour la première fois de son histoire, le HC Ajoie remporte la Coupe de Suisse de hockey sur glace, au terme d’un match contre les Grisons du HC Davos que les observateurs les plus divers n’ont pas manqué de qualifier de «haut en couleur», de haletant, voire de «déconseillé aux malades du cœur».

Lire aussi: Le HC Ajoie, cache-sexe du Jura politique

Les Jurassiens l’auront emporté, à la Vaudoise aréna de Lausanne, sur le score de 7 à 3, le camp davosien étant tombé en capilotade dans les dix dernières minutes de jeu. On a alors eu l’impression que le temps s’accélérait subitement, le HC Ajoie marquant ses cinquième, sixième et septième buts en moins de temps qu’il n’en faut pour relier Courchavon à Courtemaîche à tombeau ouvert par une belle nuit verglacée. Peut-être les regards se tournaient-ils déjà vers Porrentruy, dont les autorités municipales avaient promis une nuit ouverte en cas de victoire. C’est donc le cas.

Lire également l’interview de Jordane Hauert: «En Ajoie, nous passons pour des héros»

Saucisses et frites

La presse spécialisée s’est livrée au décompte: le HC Ajoie devient ainsi la première équipe romande après Genève-Servette (1959, 1972) et Neuchâtel Young Sprinters (1957, 1958 et 1963) à remporter la Coupe de Suisse de hockey sur glace.

Était-ce un signe avant-coureur? La buvette de la Vaudoise aréna, selon plusieurs sources, avait mis des saucisses d’Ajoie au menu (avec frites, ou non). Selon le décompte effectué par la RTS, les supporters jurassiens étaient au bas mot 8000 à avoir fait le déplacement de Malley (on peut y caser 9000 spectateurs) pour assister au match. Ce qui fait tout de même un bon dixième de la population cantonale. Pas sûr que tous les estomacs aient pu être remplis à satiété.