Le hockey sur glace suisse passe en mode gestion de crise. Confrontés à une multiplication de cas de Covid-19 au sein des équipes, qui impliquent des mises en quarantaine et, de manière subséquente, des renvois de matchs, les clubs se sont réunis ce jeudi en vidéoconférence pour discuter de la poursuite des championnats.

Tant en National League que dans son antichambre, la Swiss League, il a été décidé de continuer sans pause. «En raison du calendrier déjà très serré et de la pause olympique [en février 2022], une interruption du championnat n’est pas à l’ordre du jour et n’aurait aucun sens ni sur le plan sportif ni sur le plan économique», stipule un communiqué des clubs de première division.

Dans les deux ligues professionnelles, on a pourtant anticipé le risque de ne pas pouvoir disputer tous les matchs de la saison régulière. Avec effet immédiat, les classements sont désormais tenus non plus au nombre de points absolu, mais à la moyenne du nombre de points gagnés par match disputé. Ce modus operandi permet d’équilibrer les résultats d’équipes qui n’ont pas joué le même nombre de rencontres. Il avait déjà dû être adopté la saison dernière.

Un minimum de 15 joueurs

Concrètement, le HC Fribourg-Gottéron ne domine plus le championnat de National League avec 71 points, mais une moyenne de 2,151 points obtenus sur les 33 matchs disputés, devant l’EV Zoug dont les 63 points au total sont désormais moins importants que les 1,969 points obtenus sur 32 matchs à ce jour.

«La National League s’efforce de jouer le plus grand nombre possible de matchs de la saison régulière et, si possible, de disputer toutes les séries de play-off au meilleur des sept matchs», note encore le communiqué de la première division.

A l’heure actuelle, cinq équipes de l’élite ne sont pas en mesure de disputer des matchs: Davos, Zoug, Lugano, Lausanne et Ajoie. Il y en a autant en Swiss League, avec Langenthal, l’EVZ Academy, Winterthour, Thurgovie et Olten. En outre, trois arbitres de National League ainsi que deux arbitres et deux juges de ligne de Swiss League sont à l’isolement après des tests positifs au Covid-19.

Lire aussi: La Coupe Spengler à nouveau annulée

Jusqu’à aujourd’hui, les clubs étaient tenus d’aligner une équipe dès lors qu’un gardien et 12 joueurs de leur contingent étaient disponibles. Ce nombre a été relevé à 15 «pour gérer la charge de travail» des hockeyeurs, et prévenir une multiplication des blessures.