Les hockeyeurs suisses en vadrouille

Pour l’équipe de Suisse de hockey sur glace, le seul objectif qui compte, c’est les Mondiaux d’Helsinki en mai prochain. Alors en attendant, il faut bien tromper le temps. Autant dire tout de suite que le Slovénie-Suisse de mercredi soir à Ljubljana, face à la 18e nation du monde, ne revêt pas un enjeu énorme: cet amical sert de match de préparation à... l‘Austria Cup à laquelle les joueurs de Sean Simpson participeront ce week-end à Klagenfurt. Le sélectionneur canado-britannique, qui doit composer avec l’absence de ses mercenaires «made in NHL», entend profiter de ces rendez-vous pour affiner son chantier en vue des Mondiaux. «Nous voulons tout gagner», a-t-il donné comme plan de route.

Beckenbauer est contre la caméra sur la ligne de but

Dans le sillage du président de l’UEFA Michel Platini, qui vient de déclarer qu’il préférait «les yeux humains» à la technologique, Franz Beckenbauer s’est déclaré défavorable à l’introduction d’une caméra sur la ligne de but. «Le football est un jeu simple avec des règles simples, qui vit de ses émotions. Il ne faut pas changer cela», a déclaré le Kaiser, prenant ainsi le contre-pied de Sepp Blatter, président de la FIFA qui s’est enfin déclaré favorable au concept après en avoir longtemps refusé l’idée. L’intronisation de cette nouvelle technologie sera soumise en mars au Board, l’instance gardienne des règles du football.

La sale semaine de Manchester City

Quelques jours après avoir subi l’élimination en Ligue des champions, Manchester City a connu lundi soir à Londres sa première défaite de la saison en championnat d’Angleterre. Battus par Chelsea (2-1), les joueurs de Roberto Mancini avaient pourtant ouvert le score dès la 2e minute par Mario Balotelli. Mais Raul Meireles (34e) puis Franck Lampard sur penalty (82e) ont fait pencher la balance du mauvais côté pour des Citizens réduits à dix suite à l’expulsion de Gaël Clichy (58e). City, irrésistible ces dernières semaines, connaîtra-t-il un coup de mou? Toujours est-il que les «cousins» de United ne sont plus qu’à deux points du leader. «Nous sommes en tête, ce qui fait que toutes les équipes veulent nous battre», a commenté le manager Mancini. «Nous savions que nous pouvions perdre. J’espère pouvoir faire une nouvelle série de quatorze matches sans défaite.»