Heinz Tännler dévoilera, ce vendredi, les conclusions de son enquête sur l'affaire Kohler, du nom du président de la Ligue suisse de hockey sur glace (LSHG) destitué pour avoir encaissé des commissions occultes. Selon nos informations, le rapport contiendra la preuve que le scandale a éclaté par l'entremise de Kathrin Senn, l'ancienne épouse de Dominik Senn, cet agent de marketing qui avait tissé de solides accointances avec Werner Kohler. Au cœur d'un divorce houleux, la jeune femme est allée confier ses secrets à Franz Zölch, président de la Ligue nationale (LN), le 26 septembre dernier. Deux mois plus tard, aucune démarche n'avait été entreprise. Seul le Tages-Anzeiger, dans son édition du 30 novembre, a commencé à s'intéresser aux méthodes de Kohler. Reste à savoir qui de Zölch ou de l'ex-Mme Senn lui en a soufflé l'idée…

Ce vendredi, Heinz Tännler révélera encore que Franz Zölch a facturé à la Ligue mille heures de travail, au tarif de 43 francs l'unité, pour la seule année 2002. Avec une telle assiduité, l'homme aura du mal à prétendre qu'il ignorait tout des agissements de Kohler. Auquel cas cet aveu de faiblesse pourrait le conduire à une démission que de nombreux décideurs réclament.