A le voir, on croirait un body-builder professionnel, tant sa musculature impressionne. Julio César Pereira Baptista joue pourtant au football. Et pas n'importe comment. D'abord demi défensif, le costaud, appelé «la bête» ou «le tank», s'est vite reconverti en attaquant de soutien. «Il possède la technique brésilienne alliée à une puissance inhabituelle chez nous», constate le coach national Dunga. Problème: il ne marque pas en sélection. Ça viendra. En outre, le Real Madrid l'a échangé, à son corps défendant, contre l'Espagnol d'Arsenal José Antonio Reyes. Situation qui pourrait lui coûter quelques plumes.