Dernier rescapé du «Big 3» mais redescendu à la cinquième place du classement ATP après une absence de quatre mois des courts en raison d'une blessure au pied, Rafael Nadal s'est qualifié mardi pour les demi-finales de l'Open d'Australie en dominant difficilement le jeune Canadien Denis Shapovalov, quatorzième joueur mondial, en cinq sets, 6-3 6-4 4-6 3-6 6-3.

A relire: Le port de t-shirt en soutien à Peng Shuai finalement autorisé à l'Open d'Australie

«Je ne sais pas comment j'ai gagné. J'étais détruit et j'ai eu de la chance au début du cinquième set», a avoué l'Espagnol de 35 ans, lauréat à Melbourne en 2009 et qui affrontera vendredi l'Italien Matteo Berrettini (7e) ou le Français Gaël Monfils (20e) pour une place en finale. «J'ai eu mes chances au début du troisième set mais j'ai commencé à sentir la fatigue et lui m'a poussé dans mes retranchements», a expliqué l'Espagnol, estimant «incroyable d'être en demies».

L'arbitre traité de «corrompu!»

«Il y a deux mois, je ne savais même pas si je serais simplement capable de revenir sur le circuit», a-t-il affirmé en référence à la blessure au pied gauche qui l'a contraint à mettre un terme à sa saison 2021 début août, puis du covid exténuant qu'il a contracté en décembre.

Dépassé pendant deux sets, Denis Shapovalov a eu le mérite de ne pas baisser les bras et il est revenu à deux sets partout. Mais Nadal n'a jamais perdu en Grand Chelem après avoir mené deux sets à zéro.

Et mardi, le flamboyant Canadien de 22 ans est tombé sur le patron. Un statut qu'il a d'abord contesté oralement lorsque, au début du deuxième set, il traita de «corrompu» le juge de chaise parce qu'il ne disait rien à Nadal pour dépassement de temps entre les points. L'Espagnol, en position de servir, s'est alors approché du filet pour demander au Canadien ce qui ne lui convenait pas et, après une brève explication, le jeu a repris... sur les mêmes bases que jusque-là.

Le quatrième set a d'emblée mal commencé pour Nadal qui a offert à Shapovalov le break pour 3-1 sur une double faute. Puis l'Espagnol a souffert de maux d'estomac et après avoir été rejoint à deux sets partout, il a quitté le court pour une «évaluation médicale». «On m'a pris la tension, vérifié que tout était OK et j'ai pris un cachet», a-t-il expliqué.

Deux jours de repos bienvenus

De retour, il a immédiatement breaké pour mener 2-0. Et il a conservé son avantage jusqu'au bout. «J'ai eu de la chance de bien servir», a estimé le Majorquin. Il a aussi profité des trop nombreuses fautes directes de son adversaires sur les points-clé. Sur une dernière volée trop longue de Shapovalov, Nadal a enfin pu afficher un large sourire alors que le Canadien fracassait sa raquette au sol.

A relireTomic, Kyrgios et Kokkinakis, les souvenirs et les regrets «Aussies»

Cette année, les organisateurs ont décidé de faire jouer les deux demi-finales masculines le vendredi (auparavant ceux qui se qualifiaient le mardi s'affrontaient dès le jeudi). Ce qui laisse deux jours au lieu d'un à Nadal pour se reposer et se préparer. «Deux jours, c'est très important, je n'ai plus 21 ans!», a-t-il souligné.

L'Open d'Australie est le seul Majeur que Nadal, codétenteur du record de titres du Grand Chelem (20) avec Novak Djokovic et Roger Federer, n'a remporté qu'une seule fois.