Un petit tour et puis s’en va: Irene Pusterla est passée à côté de ses Mondiaux à Daegu, se faisant sortir en qualifications du saut en longueur avec 6m34, loin de ses standards habituels.

«Je suis triste, car je tenais beaucoup à cette compétition», a déclaré la recordwoman de Suisse (6m84). Elle avait choisi au dernier moment de se rendre en Corée et ne regrette pas sa décision, malgré son échec. «C’était une expérience internationale...»

L’athlète du Vigor Ligornetto a réalisé une de ses plus mauvaises performances des deux dernières saisons, loin du niveau de ses dernières sorties. La moyenne des trois meilleurs sauts de chacun de ses concours cette année se situe à 6m64. Une telle longueur aurait largement suffi pour entrer en finale, puisque la dernière des douze qualifiées a sauté à 6m51. Mais Pusterla s’est ensablée.

Que s’est-il passé? «C’est l’atterrissage de mes sauts qui n’a pas marché», tente-t-elle d’expliquer. Toutes les autres phases étaient bonnes. «Pusterla estime avoir perdu une quarantaine de centimètres en ne parvenant pas à ramener suffisamment son bassin dans la fosse. Ses trois tentatives (6m34, 6m22 et 6m21) ont été un fiasco.

«J’essaierai de revenir plus forte», dit la Suissesse, qui cherchera d’abord à rebondir au meeting de Zurich dans dix jours. Elle devrait surmonter sa déception car au »moins, je n’ai rien de cassé«, relève-t-elle encore.

Pusterla avait été autrement plus déconfite l’an dernier aux Européens de Barcelone, où elle avait été écartée de la finale pour bien moins que ça (avec 6m62, elle avait fini à égalité avec la dernière qualifiée mais fut éliminée en raison d’un moins bon deuxième saut). Cette fois, elle ne peut pas invoquer la malchance.

L’autre Suisse de la soirée, Reto Amaru Schenkel, a été sorti en séries du 100 m avec le 27e temps (10’’44). Il a manqué trois centièmes au Zurichois pour franchir le cap et figurer parmi les 24 demi-finalistes. Un peu moins de vent contraire dans sa série, qu’il a bouclée au 4e rang, aurait peut-être fait l’affaire. Le sprinter suisse numéro 1 tentera de faire mieux sur 200 m, une distance qui devrait davantage lui convenir, en attendant le 4 x 100 m.