En bouclant la demi-finale du 200 mètres quatre nages en 1'57''38, Jérémy Desplanches a eu peur de passer à côté de la finale olympique qui l’animait depuis cinq ans.