La Ville de Los Angeles a passé un accord avec le CIO pour organiser les jeux Olympiques de 2028, ont confirmé les principaux responsables, ce qui ouvre la voie aux JO à Paris en 2024.

L'accord a été rendu possible par la décision inhabituelle du CIO d'attribuer simultanément deux éditions des Jeux, en juillet dernier, estimant que les deux candidatures étaient bonnes dans un contexte où elles se raréfient. Ce serait la troisième fois que la métropole californienne organise les Jeux d'été, après 1984 et 1932. Paris a déjà organisé ceux de 1900 et 1924.

A ce sujet: Paris et Los Angeles, duo gagnant des Jeux olympiques

Un bonus financier pour Los Angeles

Le maire de Los Angeles a célébré une décision qui lui permet de «ramener les JO en Amérique» – Donald Trump a utilisé les mêmes termes. Le CIO a confirmé la signature de l'accord. Les organisateurs de Los Angeles ont obtenu une rallonge du soutien financier du CIO, à 1,8 milliards de dollars, voire 2 milliards, davantage que l'appui pour 2024, qui ne dépassera pas 1,5 milliard. Le vote du CIO aura lieu en septembre.

Paris roulait pour 2024

Paris a toujours refusé d'envisager une candidature pour 2028, estimant que son projet n'était calibré que pour 2024, notamment en raison de la difficulté de sécuriser quatre années supplémentaires les terrains où doivent être construits les équipements manquants.

Les responsables de Los Angeles n'ont jamais fermé totalement la porte à cette éventualité, assouplissant sa position au fil du temps après avoir indiqué que la ville était prête à accueillir les JO «demain s'il le fallait». La semaine dernière, ils avaient estimé qu'il serait «stupide» de refuser 2028 au regard des compensations financières accordées par le CIO.

A terme, une vaste réforme

L'attribution simultanée à deux villes, pour deux éditions successive, est donc inédite. Selon les observateurs, elle permet au CIO d'assurer ces dates pour mieux gagner du temps et préparer la grande réforme des Jeux qui se profile à l'horizon.

Pour 2032, l'Inde figurerait déjà parmi les postulants.