Johan Djourou a toujours été un footballeur apprécié des médias. Homme posé et réfléchi, avec les idées et le verbe clairs, il était toujours pertinent à l’heure d’analyser ses performances et celles de ses équipes. Désormais, il commentera les matchs de l’équipe de Suisse – dont il a porté le maillot à 76 reprises – avec le journaliste David Lemos.

Annoncée ce jeudi, cette «sélection» avait une forme d’évidence. Depuis sa retraite sportive en juin 2021, le Genevois a fonctionné comme consultant et co-commentateur pour RMC Sport, en France, une expérience qui «lui a permis d’acquérir toutes les compétences techniques nécessaires à l’antenne», estime le rédacteur en chef des sports de la RTS Massimo Lorenzi. Parallèlement, Johan Djourou anime un podcast de témoignages, Face au miroir, coproduit par Blick.

Dans son nouveau rôle, il remplacera dès le match de Ligue des nations du 2 juin contre la République tchèque celui qui fut son partenaire en défense centrale de la Nati, Steve von Bergen. A ce poste depuis trois ans, le Neuchâtelois a dû y renoncer après avoir été nommé entraîneur assistant de Young Boys.

Superbe carrière

Dans le communiqué de la RTS, David Lemos vante les qualités de son successeur: «Outre sa personnalité et son enthousiasme qui faisaient déjà de lui un joueur aimé de toutes et tous, Johan Djourou apportera son expertise, son vécu d’international et d’ancien coéquipier des joueurs de la sélection nationale. Les quatre matches de Nations League de juin sont une occasion idéale pour nous de trouver nos marques.» Quelques mois plus tard, un grand événement attend le nouveau duo: la Coupe du monde au Qatar. L’équipe de Suisse y affrontera le Cameroun, le Brésil et la Serbie.

Lire aussi: Au Qatar, un air de déjà-vu

Le défi anime Johan Djourou: «L’équipe nationale actuelle est composée de jeunes talents à la fois insouciants et prometteurs. Pour moi, c’est un plaisir d’être aux premières loges de ce qu’ils montrent, de pouvoir vivre et partager ces émotions.»

Agé de 35 ans, Johan Djourou a débuté sa carrière de footballeur à Etoile Carouge avant de rejoindre le centre de formation d’Arsenal en 2003, à 16 ans seulement. Il avait fait mentir ceux qui tiennent un départ aussi précoce pour un mauvais choix de carrière en s’imposant dans le club anglais, jusqu’à évoluer avec sa première équipe. Son parcours l’a ensuite mené en Allemagne (Hanovre, Hambourg), en Turquie (Antalyaspor) et en Italie (SPAL). Après un retour en Suisse (Sion, Xamax), il a accepté une dernière aventure à l’étranger au Danemark, au sein du club avant-gardiste de Nordsjaelland.

Lire aussi: A Nordsjaelland, l’entraîneur c’est l’équipe

Avec l’équipe de Suisse, Johan Djourou a disputé trois Coupes du monde et deux Championnats d’Europe.