JO/VTT dames

Julie Bresset offre sa dixième médaille d’or à la France

Sous le soleil de Hadleigh Farm (Essex), la Bretonne de 23 ans a conquis samedi son premier titre élite dans un grand championnat. Et l’Argovienne Esther Süss termine avec une honorable cinquième place

Julie Bresset a offert à la France sa dixième médaille d’or dans les JO de Londres en s’adjugeant l’épreuve de VTT samedi. L’Argovienne Esther Süss a terminé à une belle cinquième place.

Championne du monde M23 l’an dernier à Champéry, Julie Bresset a conquis son premier titre élite dans un grand championnat. «Je suis très heureuse. C’est extraordinaire. J’espérais une médaille, mais repartir avec l’or, c’est incroyable», lâchait la gagnante de la Coupe du monde 2011.

La vététiste de Saint-Brieuc a nettement dominé ses adversaires sous le soleil de Hadleigh Farm, dans le comté d’Essex. Elle s’est imposée avec 1’02’’ d’avance sur la championne olympique 2008, l’Allemande Sabine Spitz (40 ans), qui a lâché définitivement prise après avoir chuté dans le quatrième des six tours. La médaille de bronze est revenue à l’Américaine Georgia Gould, battue de 1’08’’.

Süss satisfaite

Esther Süss a livré une course tactique remarquable samedi après-midi. Dixième après 10 des 29,3 km du parcours, l’Argovienne de 38 ans haussait ensuite le ton et se retrouvait au sixième rang à la mi-course. Elle profitait d’une baisse de régime de la Britannique Annie Last (huitième) pour s’installer dans le top 5. La championne du monde 2010 de marathon n’a cependant jamais pu croire en un podium, échouant à 46’’ de Georgia Gould.

«J’ai le droit d’être heureuse. J’ai pris beaucoup de plaisir lors de cette course», expliquait Esther Süss, qui en profitait pour balayer les critiques à l’encontre du parcours que d’aucuns ont jugé trop facile: «Si je suis en forme, le type de parcours n’a aucune importance. Lors des Mondiaux de marathon 2010 à St-Wendel, on disait aussi que la piste ne me convenait pas, et j’avais gagné le titre.» Et l’Argovienne de ne pas fermer la porte, malgré son âge, à une participation aux Jeux de Rio: «Ne jamais dire jamais. Sabine Spitz a elle aussi 40 ans…»

Deuxième Suissesse en lice, Katrin Leumann a dû se contenter d’un anonyme 19e rang, à 7’31’’ de la nouvelle championne olympique. Cinquième à 5’’ de Julie Bresset après la première boucle de 5,2 km, la Bâloise de 30 ans pointait encore au huitième rang après 14,8 km avant d’être victime d’une crevaison. «C’est dommage, car j’étais en forme et en confiance», regrettait-elle.

La malchance de Gunn-Rita Dahle

Championne olympique en 2004, Gunn-Rita Dahle-Flesjaa (39 ans) a elle aussi joué de malchance. L’outsider norvégienne chutait peu après le départ, perdant ainsi rapidement le contact avec la tête de la course, et abandonnait à mi-parcours après avoir été également victime d’une crevaison. A noter encore la contre-performance de la favorite, la championne du monde 2011 Catharine Pendrel (Can), 9e à 3’36’’ de l’héroïne du jour.

Publicité