C’est un huis clos sans porte ni fenêtre. Les espaces ont beau être vastes, les glaciers démesurés et les montagnes colossales, les protagonistes du documentaire de Darius Zaluski, projeté lors des Rencontres Ciné Montagne de Grenoble, sont comme en captivité, isolés en plein hiver entre le pied et la cime de la deuxième plus haute montagne du monde.

Alors qu’on pensait avoir tout lu à son sujet, The Last Mountain dévoile une part d’intimité de l’expédition polonaise en conditions hivernales sur le K2, au Pakistan, entre les mois de janvier et mars 2018. Seul à ne pas avoir été gravi encore en hiver, le K2 suscite les convoitises de ces rares himalayistes attirés par les températures extrêmes et les vents tempétueux.