Le compteur s'est arrêté à dix victoires pour Roger Federer (ATP 23). La onzième, qui lui tendait pourtant les bras, le Bâlois n'a pas pu la cueillir face à Yevgeny Kafelnikov (ATP 7), en demi-finale de l'Open 13 de Marseille. Samedi, le Russe s'était imposé 6-7, 6-4, 6-4 après 2 h 06 de match. Dimanche, «Kafel» a poursuivi sur sa lancée, en remportant la finale 7-6 (7/5), 6-2 face au Français Sébastien Grosjean (ATP 14), victorieux en demi-finale du Biélorusse Max Mirnyi (ATP 52). Il s'agit du premier titre de l'année pour le Russe, son 23e au total.

Cette défaite en demi-finale contre le champion olympique est rageante. Dans le troisième set, Federer s'était, en effet, montré le plus percutant à la relance. Il s'était ainsi ménagé quatre balles de break. Malheureusement, il fut incapable d'en transformer une seule. Pour sa part, Kafelnikov, qui n'avait marqué que deux points sur les trois premiers jeux de service de Federer dans la manche décisive, a trouvé l'ouverture dans le fatidique septième jeu. Ce break devait sceller l'issue d'une demi-finale qui a permis à Kafelnikov de prendre sa revanche. Il y a deux semaines à Milan, où les deux hommes s'étaient déjà affrontés au stade des demi-finales, Federer l'avait emporté 6-2, 6-7, 6-3.

LT