L’un des mouvements les plus significatifs du mercato est le transfert du très prometteur milieu offensif allemand Kai Havertz (21 ans), que le Bayer Leverkusen a cédé à Chelsea contre une somme comprise entre 80 et 100 millions d’euros. Ce même été, Mario Götze, 28 ans, a été laissé libre par le Borussia Dortmund alors qu’André Schürrle a mis un terme à sa carrière à 29 ans. Götze et Schürrle, buteur et passeur décisifs en finale de la Coupe du monde 2014, étaient il y a peu les Kai Havertz de leur temps.

Comme eux, beaucoup de grands espoirs du football allemand n’ont jamais confirmé. Sur les postes offensifs, les promesses tenues sont même l’exception au XXe siècle. Sebastian Deisler, annoncé comme un prodige à 19 ans, a arrêté à 27 ans, vaincu par la dépression. Marco Reus, lui aussi issu de Mönchengladbach, a connu de trop nombreuses blessures. Pour Mario Götze, André Schürrle ou Julian Draxler, remplaçant de luxe au PSG, le problème semble avoir été une incapacité à faire les efforts nécessaires ou un manque de motivation profonde.