Football

Kylian Mbappé, le nouveau «nouveau Thierry Henry»

A 18 ans, l’attaquant de l’AS Monaco marche sur ses adversaires et sur les traces du meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France. Attention: il n’est pas le premier

Le 31 août 1994, Thierry Henry fête sa première titularisation en D1 sous les couleurs de l’AS Monaco. Il vient d’avoir 17 ans et débute, sans le savoir, l’une des plus belles carrières professionnelles de l’histoire du football français. Il deviendra une légende d’Arsenal, célébrera le mémorable sextuplé du Barça en 2009, inscrira un nombre record de 51 buts avec les Bleus. Et il condamnera tous les attaquants français du futur à être jaugés à l’aune de son parcours. Etre ou ne pas être le nouveau Thierry Henry: telle est la question.

Itinéraire, statistique, style de jeu, personnalité: tous les indicateurs possibles sont analysés pour y répondre. Il y a eu Anthony Martial, acheté pour 80 millions d’euros par Manchester United. Kingsley Coman, arraché au Paris-Saint-Germain par le Bayern Munich. Ousmane Dembélé, transféré du Stade Rennais au Borussia Dortmund. Moussa Dembélé, qui claque but sur but au Celtic Glasgow. Pour une raison ou une autre, ils ont chacun à leur tour été considérés comme le nouveau Thierry Henry. Plus maintenant. Ce n’est pas qu’ils sont trop vieux pour réussir une carrière de premier ordre – Martial, le plus âgé du lot, n’a que 21 ans – mais la France a déniché réincarnation plus convaincante: Kylian Mbappé.

Comme son illustre aîné, il est né en région parisienne et a été formé du côté de Clairefontaine avant de prendre le chemin de l’AS Monaco. Sur le Rocher, son ascension est encore plus fulgurante: il n’a pas 17 ans lorsqu’il foule pour la première fois une pelouse de Ligue 1; il en a 18 à peine lorsqu’il réalise son premier triplé en championnat (le 11 février dernier contre Metz) et ouvre son compteur en Ligue des champions (contre Manchester City lors du match aller des huitièmes de finale). Battue 5-3 en Angleterre, son équipe comptera notamment sur lui pour renverser la situation ce mercredi au Stade Louis-II.

Réussir au pays

Arsène Wenger – qui a remarqué Thierry Henry chez les jeunes de Monaco, l’a lancé chez les pros et en a fait une star à Arsenal – s’est lui-même prêté au jeu de la comparaison: «Mbappé me rappelle un peu un jeune Thierry Henry, avec le même regard malin, les mêmes qualités d’intelligence dans les déplacements et de félinité dans la finition, a-t-il déclaré. Je l’ai approché l’année dernière car je pensais qu’il avait un futur exceptionnel devant lui.»

Le manager alsacien avait vu juste: en trente matches toutes compétitions confondues cette saison, Kylian Mbappé a marqué seize fois et délivré dix passes décisives. Aujourd’hui, il a conquis toute l’Europe du football… ou presque. Interrogé sur son jeune adversaire, la star de Manchester City Kevin De Bruyne joue la carte de l’honnêteté: «J’ai un petit bébé et je dois m’en occuper. Je ne regarde pas beaucoup le foot. Mbappé, je ne le connais pas vraiment.» Le Belge doit être un des derniers. C’est d’autant plus cocasse que les deux joueurs auraient pu être coéquipiers cette saison. Selon L’Equipe, Monaco a refusé l’été dernier une offre de Manchester City de 40 millions d’euros pour sa pépite.

Fils d’un entraîneur du club de sa ville natale, Bondy, et d’une ancienne joueuse de handball d’élite, Kylian Mbappé a l’habitude que les grands clubs lui fassent les yeux doux depuis le début de son adolescence. A 12 ans, Chelsea l’invite à un stage de quelques jours. L’année d’après, c’est le Real Madrid. Il choisit le centre de formation de Monaco. «Je voulais à tout prix réussir dans mon pays avant de partir à l’étranger», explique-t-il aujourd’hui à L’Equipe Magazine.

Jusqu’ici, tout s’enchaîne comme prévu. Dans une équipe monégasque jeune et flambeuse qui frime en tête de la Ligue 1, Kylian Mbappé s’éclate. Surnommé «Razmoket» (comme le dessin animé) en raison de son visage poupon, il martyrise ses coéquipiers sur Playstation et ses adversaires balle au pied, dans l’insouciance de la fin de l’adolescence et du début d’une carrière pro. Tout cela reste frais. Jeudi, Didier Deschamps annoncera la liste des joueurs convoqués pour les prochains matches de l’équipe de France. Il a déjà laissé entendre que malgré tout le bien qu’il pense de lui, Mbappé n’y figurerait pas (encore). Pas grave: Thierry Henry avait 20 ans au jour de sa première sélection.

Publicité