Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Manuel Locatelli (au centre), 18 ans seulement, est un talent tout droit sorti du centre de formation de Milanello.
© © Alessandro Garofalo / Reuters

Football

L’AC Milan revient enfin, plus jeune et plus italien

La bonne surprise du Calcio est la troisième place des Rossoneri, qui ont récemment battu la Juventus avec un effectif rajeuni. Avec l’arrivée prochaine d’investisseurs chinois, le Milan croit à nouveau en son destin européen

Après 12 matchs joués dans le championnat de Serie A, la surprise du classement est… l’AC Milan, troisième du classement à cinq points de la Juve. Cela faisait six ans que les rossoneri n’avaient pas si bien démarré dans le Calcio. Symbole de ce renouveau, l’équipe guidée par l’ancien attaquant international Vincenzo Montella (42 ans), a battu, le 22 octobre dernier, la Juventus avec un but de Manuel Locatelli, 18 ans seulement, talent tout droit sorti du centre de formation de Milanello. Après trois ans d’absence et d’abstinence dans les compétitions européennes, les rossoneri veulent absolument reconquérir une place dans l’élite footballistique du continent.

Manuel Locatelli, milieu de terrain du Milan AC et capitaine de l’équipe d’Italie des moins de 19 ans, qu’il devra bientôt quitter pour passer chez les M21, est un des symboles de cette rénovation. Le gardien de but Gianluigi Donnarumma, lui aussi sorti du centre de formation comme les défenseurs De Sciglio et Antonelli, est déjà devenu indispensable alors qu’il est encore mineur. Il n’a que 17 ans mais son physique et ses prestations dans la cage l’ont promu titulaire dès la saison dernière. Donnarumma a également été sélectionné deux fois avec la Squadra azzurra du nouveau coach Giampiero Ventura.

«L’AC Milan de cette année est l’équipe la plus jeune du championnat avec un peu plus de 25 ans de moyenne d’âge et une des plus «italiennes» avec la moitié de ses joueurs nés dans la Botte», explique Marco Pasotto, journaliste de «La Gazzetta dello Sport», qui suit l’équipe au quotidien.

Construire une équipe «très italienne»

L’année 2016 restera celle des bouleversements pour l’AC Milan. A la fin de l’été dernier, Silvio Berlusconi, son président depuis trente ans, a décidé de vendre le club à un fonds chinois. Berlusconi avait déjà essayé de se séparer du Milan l’année précédente. Ses déboires avec la justice, son état de santé et surtout les dettes colossales accumulées par Fininvest, sa société propriétaire de l’équipe de football, lui avaient conseillé de passer la main. Mais pas avant de construire une équipe «très italienne».

Lire aussi:  La Chine à la rescousse du championnat italien

Son esprit nationaliste le lui dictait depuis des années, à ceci près que, quand il y avait encore de l’argent dans les caisses, il recrutait à l’étranger. «Un AC Milan jeune et italien était dans les rêves de Berlusconi, mais c’est aussi l’unique chose qu’il pouvait se permettre en ce moment. Le mercato de cette année a coûté 15 millions d’euros, même pas la moitié de celui de la Juventus», déclare Pasotto qui précise: «Je ne sais pas si cette stratégie va durer longtemps.

Les nouveaux propriétaires chinois doivent rentabiliser leurs investissements. Au total ils ont acheté le club pour la coquette somme de 740 millions d’euros, dont environ 220 sont constitués de dettes. C’est sûr que le projet sportif est d’acheter des stars, car il faut bien vendre la marque Milan AC en Asie. Manuel Locatelli, qui est un joueur talentueux, n’est sûrement pas assez bon pour faire vendre des T-shirts en Orient.»

La Chine rêve d'accueillir la Coupe du monde

Sino-Europe Sports Investment, le fonds qui a acheté, est un regroupement d’entrepreneurs dont l’homme fort est Li Yonghong. Dans ce fonds d’investissement, l’Etat chinois est lui aussi présent sous le nom de Haixia Capital, entité connue en Europe pour avoir relevé des activités dans le secteur de l’élevage de volailles en France.

En Chine, le football est en plein essor et derrière le développement du football, il y a la volonté de gagner la course pour l’organisation de la Coupe du monde de 2030. La construction de nouveaux terrains de foot et de nouveaux stades en République Populaire de Chine a littéralement explosé ces dernières années.

Projet de nouveau stade

A propos de stade, les tifosi rossoneri ne savent pas encore s’ils devront déménager de la mythique enceinte de San Siro. Les Chinois ont promis 300 millions d’euros d’investissements pour les trois prochaines saisons; une partie pourrait donc être consacrée à la construction du nouveau stade. Le projet de construction d’un nouveau stade privé avait été lancé l’année dernière, mais il n’a pas abouti. Construire son stade privé, comme la Juve, est tentant mais l’AC Milan peut-il abandonner San Siro, aussi connu en Asie que la tour Eiffel ou la statue de la Liberté? L’Inter de Milan, qui préfère l’appeler Giuseppe-Meazza (son nom officiel), a décidé que non.

Dans l’immédiat, les tifosi de l’AC Milan, qui avaient couvert le mur Facebook de Berlusconi pour lui exprimer leur rage d’être tombés si bas, ricanent à présent: «Finalement on a la possibilité de redevenir le Milan d’autrefois. Grâce aux Chinois, que Berlusconi avait dépeints comme des communistes qui mangent les enfants dans plusieurs de ses célèbres blagues!» Italiens ou pas, peu importe, l’unique objectif c’est donc de renouer avec la victoire. Cela dit, le Scudetto échappe à l’AC Milan depuis maintenant cinq ans et avec une Juventus comme celle de cette année, les tifosi devront peut-être avoir à patienter encore un peu.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL