Selon un rapport de l’Agence mondiale antidopage (AMA), les autorités antidopage ukrainiennes auraient gravement enfreint les règles depuis 2012, aidant leurs sportifs à passer à travers les mailles des filets de contrôle, en les prévenant des tests à venir ou en organisant des tests secrets. L’enquête, ouverte en 2019 et baptisée «Opération Hercule», révèle tout un système de triche organisée, sur le modèle de celui découvert en 2015 dans le sport russe. Comme la Russie, absente officiellement des Jeux olympiques depuis 2018, l’Ukraine pourrait être exclue lors des prochains Jeux d’hiver, du 4 au 20 février 2022 à Pékin.