L’Allemagne disputera la finale de l’Euro dimanche à Wembley face à l’Angleterre. Les Allemandes ont battu 2-1 la France en demi-finale au Stadium MK à Milton Keynes. Les Françaises devront donc encore attendre avant de disputer leur première finale dans une grande compétition.

Le succès des joueuses allemandes, entraînées par Martina Voss-Tecklenburg, ex-coach de la Suisse, ne se discute pas. Au cours d’une première période «bloquée», les Allemandes ont dominé. La capitaine Alexandra Popp, a ouvert le score assez logiquement à la 40e minute par le biais d’une volée du gauche sous la barre transversale.

Lire aussi: A l’Euro féminin, l’Angleterre s’offre un carton, et sa finale à Wembley

Six buts en cinq matchs

Cinq minutes plus tard, les Françaises ont arraché l’égalisation juste avant la mi-temps. Kadidiatou Diani a armé un tir puissant du pied droit. Le ballon a touché le poteau intérieur avant de rebondir sur le dos de la portière allemande Merle Frohms et de franchir la ligne. Il s’agissait du premier but encaissé par les Allemandes dans cet Euro.

Alexandra Popp n’avait pas fini de causer le malheur des Tricolores. A la 76e, l’attaquante de Wolfsburg mettait tout son physique pour aller frapper de la tête un centre de Huth. La portière Pauline Peyraud-Magnin ne pouvait que constater les dégâts. La capitaine avait donné le coup de grâce aux Françaises, incapables de briser la ligne arrière germanique. A cette occasion, Popp a marqué son sixième but, en inscrivant au moins un lors de chacun de ses cinq matches au cours de cet Euro, un nouveau record.

Lire aussi: Plus de trois buts par match en moyenne pour un Euro féminin très offensif

L’histoire est belle pour l’avant-centre de 31 ans, absente en 2013 et 2017 sur blessure, et dont le premier Euro a encore été menacé après une grave blessure à un genou en avril 2021. La No 11 a profité du report de la compétition d’une année, en raison de la crise sanitaire, pour briller. Avec elle, l’Allemagne peut rêver de remonter sur le toit de l’Europe. La Frauen-Nationalmannschaft avait été éliminée en quarts en 2017, alors qu’elle avait remporté les six éditions précédentes.

L’équipe de France échoue pour sa part à nouveau aux portes de la finale, comme au Mondial-2011 en Allemagne et aux JO-2012 à Londres, et elle va ramener ses regrets à la maison, après avoir déjoué dans le jeu et déchanté dans ses ambitions.

Lire aussi: A l’Euro féminin, les favorites au rendez-vous des demi-finales