Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Mario Gomez et Mats Hummels mesurent la portée de la déconvenue.
© Michael Dalder/REUTERS

Surprise

L’Allemagne et la malédiction du champion du monde

Battue par une Corée du Sud indocile (2-0), la Mannschaft sort par la toute petite porte de la Coupe du monde en Russie

Stupeur en Russie: l’Allemagne championne du monde est éliminée dès la phase de groupes du tournoi. Une telle contre-performance ne lui était arrivée que lors de la Coupe du monde 1938, contre la Suisse, lors de huitièmes de finale qui faisaient office de premier tour. Battue mercredi après-midi par une équipe de Corée du Sud qui n’avait pas grand-chose à gagner, mais surtout rien à perdre, la Mannschaft sort par la toute petite porte.

Elle avait commencé par s’incliner à la surprise générale contre le Mexique, puis avait dominé la Suède grâce à deux buts marqués en toute fin de match, et sans convaincre. Sa voie vers les huitièmes de finale semblait néanmoins toute tracée, avec une dernière rencontre à jouer contre un adversaire asiatique peu redoutable, mais elle n’a pas su élever son niveau et a encaissé deux buts dans les arrêts de jeu. Le capitaine Son Heung-min a marqué le second dans la cage vide de Manuel Neuer, monté pour créer le surnombre.

Le bonheur du Mexique

Avec cette immense surprise se prolonge la malédiction des équipes championnes du monde qui, depuis le passage à l’an 2000, ont toutes été éliminées dès la phase de groupes, à l’exception du Brésil en 2006, après son titre quatre ans plus tôt. La France en 2002, l’Italie en 2010, l’Espagne en 2014 et désormais l’Allemagne en 2018 n’ont vraiment pas fait honneur à leur statut.

La défaite de la Mannschaft contre la Corée du Sud a fait le bonheur du Mexique, qui accède aux huitièmes de finale malgré la fessée infligée par une équipe de Suède revancharde (3-0).

Publicité
Publicité

La dernière vidéo sport

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Les athlètes suisses reviennent des European Championships de Glasgow/Berlin, qui réunissaient les épreuves de sept fédérations, avec dix-neuf médailles. Retour en images sur les cinq performances les plus marquantes

Dix-neuf médailles: la réussite de Lea Sprunger & Co.

Switzerland's Lea Sprunger reacts after winning the women's 400m Hurdles final race during the European Athletics Championships at the Olympic stadium in Berlin on August 10, 2018. / AFP PHOTO / John MACDOUGALL
© JOHN MACDOUGALL