Le Tribunal arbitral du sport (TAS), siégeant à Lausanne, a rejeté, vendredi, les appels déposés par les Russes Larissa Lazutina et Olga Danilova, contrôlées positives à la darbepoïétine.

Le TAS a confirmé les décisions du Comité international olympique (CIO) de «disqualifier les deux athlètes de la course de ski de fond 30 km dames des Jeux de Salt Lake City, de retirer la médaille d'or de Lazutina et le diplôme de Danilova et d'ordonner l'exclusion des deux athlètes des Jeux olympiques d'hiver 2002».

Le TAS a aussi confirmé les décisions de la Fédération internationale de ski (FIS) de suspendre les deux athlètes pour deux ans. Conformément aux décisions du Conseil de la FIS du 3 juin 2002, Larissa Lazutina est suspendue depuis le 8 décembre 2001 jusqu'au 7 décembre 2003 et tous les résultats qu'elle a obtenus pendant cette période sont annulés. Selon la même décision, Olga Danilova est suspendue du 21 février 2002, date du contrôle antidopage, jusqu'au 20 février 2004.

Les résultats des contrôles avaient été connus le 23 février 2002, ils avaient révélé la présence de darbepoïétine chez les deux athlètes, rappelle le TAS, qui précise que Lazutina avait déjà subi un contrôle antidopage positif en décembre 2001 à l'occasion de deux courses de la Coupe du monde. Lazutina, double vice-championne olympique en poursuite et sur le 15 km libre, s'était vu retirer sa médaille d'or du 30 km classique remportée le 24 février. Danilova, classée 8e de cette course, avait été disqualifiée. Elle avait remporté précédemment le titre olympique en poursuite et la médaille d'argent du 10 km classique.