Lundi, les Etats-Unis ont recommandé à leurs ressortissants de ne pas se rendre au Japon, pays hôte des Jeux olympiques cet été, en raison des risques liés à la pandémie de Covid-19. «En raison du Covid-19, ne voyagez pas au Japon», écrit dans un communiqué le département d’Etat américain, qui a relevé son avertissement aux voyageurs au niveau maximal de mise en garde.

Depuis plusieurs semaines, le département d’Etat met à jour ses avertissements aux voyageurs pour les harmoniser avec ceux des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), afin de mieux prendre en compte les risques liés au coronavirus. Résultat: un plus grand nombre de pays sont désormais classés niveau 4, «ne pas s’y rendre».

Pour motiver sa décision, Washington invoque la présence du Covid-19 «à un niveau très élevé au Japon», ainsi que les restrictions qui «affectent l’entrée des ressortissants américains» dans le pays.

Une participation maintenue

A deux mois des JO censés se tenir à Tokyo du 23 juillet au 8 août, cette mise en garde revêt une importance particulière. Le département d’Etat américain ne dit pas dans l’immédiat si cette décision risque d’affecter la préparation des Jeux et la participation des délégations américaines.

Lire aussi: Les JO de Tokyo divisent le Japon

«Les catégories de voyageurs américains qui se rendent au Japon pour les Jeux sont très limitées», a assuré un porte-parole de la diplomatie américaine à l’AFP. «Le gouvernement japonais a souligné que la santé publique restait la priorité centrale dans le cadre de l’organisation des Jeux. Tokyo nous a assuré qu’il resterait en contact étroit avec Washington au fur et à mesure de l’évolution de ses plans», précise-t-il.

Le Comité olympique des Etats-Unis, de son côté, a répété sa «confiance» quant au fait que les athlètes américains pourront participer aux JO, notamment grâce aux mesures mises en place par les organisateurs, qui permettront «une participation en toute sécurité de l’équipe américaine cet été», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Des Jeux contestés par les Japonais

A Tokyo, le porte-parole du gouvernement nippon, Katsunobu Kato, a déclaré mardi que la recommandation des autorités américaines n’affecterait pas la tenue de l’événement. «A notre connaissance, il n’y a pas de changement dans la position américaine de soutenir les efforts du Japon» pour organiser les Jeux, a-t-il déclaré.

Lire également: Les JO de Tokyo sans spectateurs d’outre-mer

La tenue de la compétition sportive mondiale continue de faire débat dans l’archipel, dont une partie est sous état d’urgence face à une quatrième vague de Covid-19. La population est vivement opposée au maintien de l’événement mais les organisateurs ne cessent de répéter que des mesures antivirus très strictes et l’interdiction de spectateurs venus de l’étranger permettront d’organiser les jeux «en toute sécurité».

Relativement épargné par la pandémie, comparé à d’autres pays avec quelque 12 000 décès officiellement recensés depuis début 2020, le Japon subit cependant une recrudescence des cas de Covid-19 mettant son système médical sous pression.