En Coupe du monde, ce résultat aurait fait le bonheur de Lara Gut. Mais aux Mondiaux, cette quatrième place prend une tout autre signification. A 23 centièmes près, la skieuse de Comano aurait ainsi pu s’emparer de la médaille de bronze.

La course a aussi été marquée par la déconvenue de Lindsey Vonn. La tenante du titre et grande favorite a échoué au 7e rang, elle qui restait sur… 17 podiums de suite en super-G. A sa décharge, la skieuse de Vail n’avait pas pu se préparer de manière optimale après avoir été victime d’une légère commotion cérébrale la semaine dernière.

La contre-performance de Vonn a fait le bonheur de l’Autrichienne Elisabeth Görgl, mais aussi de l’Américaine Julia Mancuso (argent) et de l’Allemande Maria Riesch (bronze). Victorieuse avec 5 centièmes d’avance, Görgl s’est offert un premier titre mondial, douze jours avant de fêter ses 30 ans. La médaille d’or de Görgl récompense aussi sa constance lors des grands rendez-vous, elle qui était notamment deux fois en bronze aux JO de Vancouver.

Derrière leur leader Lara Gut, les Schwyzoises Fabienne Suter (8e) et Nadja Kamer (13e) ont livré des courses correctes, mais sans parvenir à se transcender. De son côté, Dominique Gisin a été coupable d’une inattention. L’Obwaldienne a été éliminée à… deux portes de la ligne d’arrivée. La skieuse d’Engelberg avait déjà connu l’élimination, tant aux Mondiaux de Val d’Isère en 2009 qu’aux JO de Vancouver l’an dernier.

Sans médaille dans leur discipline no 1, les Suissesses devront rapidement rebondir si elles ne veulent pas rentrer bredouilles de Garmisch. Elles abattront leur deuxième (et sans doute dernière) carte dimanche en descente.