Lara Gut-Behrami tient la forme de sa vie. Dans la foulée des Championnats du monde de Cortina d’Ampezzo, où elle a décroché deux titres et une médaille de bronze, la Tessinoise de 29 ans a remporté ce vendredi une descente dans la station italienne de Val di Fassa. Porteuse du dossard numéro 6, elle a laissé l’Autrichienne Ramona Siebenhofer à 0''02 et sa compatriote Corinne Suter à 0''26.

Ce succès lui permet de prendre la tête du classement général de la Coupe du monde, avec 29 points d’avance sur la Slovaque Petra Vlhova. Elle aura ce week-end l’occasion de creuser l’écart lors d’une seconde descente ce samedi puis d’un super-G, sa véritable spécialité, dimanche. Elle s’impose, à moins d’un mois du terme de la saison, comme l’inattendue favorite à la succession de l’Italienne Federica Brignone, tenante du grand globe de cristal.

Lire aussi: Lara Gut-Behrami, la revanche qui n’en est plus une

Ce n’est pas une première pour Lara Gut-Behrami, qui l’a déjà remporté en 2016. Mais depuis son triomphe, elle s’est blessée puis a remis en question toute sa manière de fonctionner pour mieux équilibrer ses aspirations de femme et ses ambitions d’athlète. Sur les skis, il lui a fallu du temps pour chasser les doutes et redevenir capable de jouer la gagne. Désormais, c’est le cas lors de chaque épreuve dont elle prend le départ.