Troisième succès en autant de matchs pour l’Argentine dans le groupe B de la Coupe du monde: à Polokwane, elle a battu une Grèce ultra défensive 2-0 grâce à Demichelis (77e) et Palermo (89e). L’autre équipe qualifiée dans ce groupe est la Corée du Sud, qui a obtenu son ticket en faisant 2-2 contre le Nigeria. En 8es de finale, l’Argentine sera donc opposée au Mexique, comme en 2006. Il y a quatre ans, les champions du monde de 1978 et 1986 avaient battu les Mexicains 2-1 après prolongations. Pour leur part, les Coréens affronteront l’Uruguay.

Diego Maradona, comme il l’avait annoncé, faisait tourner son effectif, procédant à sept changements dans son onze de départ. Mais il alignait toujours Lionel Messi, promu capitaine pour la première fois. En pointe, le duo Aguero-Milito relayait Tevez et Higuain. Les Grecs érigeaient leur habituelle barricade devant leur surface, s’ingéniant à réduire les espaces et soumettant Messi à une surveillance particulière. Malgré leur qualité technique, les Argentins peinaient à faire la différence contre cet adversaire bien organisé et spéculateur.

Les hommes de Rehhagel atteignaient la pause sur le score de 0-0. Ils pouvaient remercier leur gardien Tzorvas, auteur de plusieurs arrêts déterminants, sur des essais d’Aguero (18e), Veron (19e), Maxi Rodriguez (45e) et Messi (45e). Les Grecs sortaient une seule fois de leur coquille de manière menaçante à la 48e par Samaras, qui manquait de peu la cible. Isolé en pointe, le joueur du Celtic Glasgow pesait néanmoins sur la défense argentine, dont il guettait la moindre erreur. En vain.

Les Gauchos, moins dangereux après le repos, finissaient tout de même par trouver l’ouverture. Sur un corner, Demichelis voyait sa tête être contrée par... Milito, mais le défenseur du Bayern Munich pouvait marquer sur le rebond (77e). En fin de match, profitant des espaces, les Argentins tiraient sur le poteau par Messi avant de doubler la mise par le remplaçant Palermo (89e). Neuf points en trois matches, le bilan de Maradona incite à l’optimisme en Argentine... Incertitude à Durban.