Le canton de Vaud, la ville de Lausanne et l’Université de Lausanne (UNIL) ont été désignés pour créer un Observatoire mondial pour les femmes, le sport et l’éducation physique. Cette nouvelle association, voulue par l’Unesco, rassemblera des experts pour promouvoir l’égalité entre les genres dans le sport.

Le poste de direction de cet Observatoire mondial est ouvert au concours jusqu’à la fin août, précise vendredi l’Etat de Vaud dans un communiqué. Cette nouvelle entité va renforcer l’ancrage du sport international à Lausanne et dans le canton de Vaud, mais aussi permettre à l’UNIL de montrer son savoir-faire, ajoutent les autorités cantonales.

Lire aussi: Lausanne tente de rectifier le vertige inégalitaire dans le sport

Un réseau international d’experts

«L’UNIL va travailler avec un réseau international d’experts à la mise en place de données et de recherches qui permettront de mesurer l’évolution des inégalités de genre dans le sport, d’identifier les difficultés et de faciliter les changements», explique la rectrice Nouria Hernandez, citée dans le communiqué.

Cette initiative concrétise l’un des objectifs du plan d’action de Kazan (Russie), adopté en 2017 par la Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l’éducation physique et du sport de l’Unesco. C’est ensuite le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) qui a désigné la capitale olympique pour abriter ce nouvel Observatoire.