Malgré l’image porteuse et saine du sport de l’enfant, passablement de points d’interrogation sont apparus ces dernières années.

Si nous parlons de sport d’élite, pour autant qu’on puisse le définir, il est difficile de se soustraire aux valeurs de notre société éminemment basée sur la performance et la recherche de limites. Tout en gardant à l’esprit à quel point il est difficile de fixer un niveau de contraintes «acceptables», il faut bien se rendre à l’évidence que le sport d’élite, ou l’élite dans tout autre domaine, entraîne des exigences intrinsèques et extrinsèques qui visent à pousser la personne, ou l’enfant, au maximum de ses capacités.