Tennis 

Leonie Küng ne succède pas (encore) à Martina Hingis et Belinda Bencic

La Schaffhousoise (17 ans) a été nettement battue en finale du simple juniors de Wimbledon par la Polonaise Iga Swiatek (6-4 6-2)

Leonie Küng ne remportera pas Wimbledon. Du moins pas chez les juniors. Samedi, la jeune Schaffhousoise (née le 21 octobre 2000) a été nettement battue en finale du simple juniors par la Polonaise Iga Swiatek (6-4 6-2). Menée d’entrée 3-0, cette droitière qui joue son revers à deux mains n’a jamais trouvé ses marques sur l’immense court numéro 1, après avoir disputé tous ses matchs sur les terrains annexes. Meilleure serveuse (8 aces, 77% de points gagnés sur sa première balle), Iga Swiatek s’est imposée en 1h13 de jeu.

Leonie Küng échoue donc là où seules deux Suissesses ont réussi: Martina Hingis en 1994 (à 13 ans et 10 mois) et Belinda Bencic en 2013. Deux beaux exemples à suivre, mais si Roger Federer a aussi remporté Wimbledon juniors il y a tout juste vingt ans, qui se souvient aujourd’hui de Roman Valent, vainqueur de l’édition 2001?

Une wild card à Gstaad

La route vers le haut niveau est encore longue et ne dépend pas d’un titre chez les juniors. Bien que battue en finale, Leonie Küng arborait un beau sourire lors de la remise des prix. Avec raison. Issue des qualifications (elle joue peu chez les juniors, et vaut donc mieux que son classement officiel), elle n’avait jamais joué sur gazon avant ce tournoi.

Elle y a démontré de belles qualités, un jeu complet, varié, intelligent. Elle est entraînée par son père, Martin, un vétérinaire et éleveur de chevaux qui a cessé son activité pour s’occuper de ses filles (Lisa, de 2 ans plus jeune, promet également beaucoup).

Arrivée dans le plus complet anonymat, la onzième joueuse suisse toutes catégories confondues (417e à la WTA) a quitté Wimbledon et sa chambre d’étudiante à Roehampton avec un joli plateau d’argent, un agent pour gérer sa carrière naissante et une invitation pour le tournoi WTA de Gstaad la semaine prochaine. Après Patrick Küng (ski alpin) et Stefan Küng (cyclisme), le sport suisse va découvrir Leonie la joueuse de tennis (sans lien de parenté).

Publicité